07 avril 2010

Pourquoi S Royal a eu raison de protéger.................

Pourquoi S Royal a eu raison de protéger par un nom de marque certaines appellations

 

         

                               Un petit billet de ....

ornithorynque sur LE POST                      

      

      

                le 06/04/2010

   

      

 

   

 

Certains contestent à Ségolène royal  son initiative de protéger par un nom de marque « la fête de la fraternité » et « l’ordre juste ». La mauvaise foi semble être plus souvent à l’origine de ces contestations que les arguments pseudo-historiques ou libertaires invoqués.

S’agissant de la fête de la fraternité, certains évoquent  l’existence de fêtes ainsi nommées sous la révolution française, puis au XIXè siècle. Ils précisent au passage que ces fêtes ont été oubliées, mais ils considèrent qu’elles font partie du patrimoine public. Rappeler ces anciennes fêtes, c’est un peu tard !

- Pourquoi n’ont –elles pas été évoquées dès 2008, lors de la première fête organisée par Ségolène royal au zénith ? On aurait aimé entendre ces mêmes personnes les rappeler à cette occasion. Las !  A l’époque, il s’agissait plus de tomber à bras raccourcis sur S Royal, en se moquant du coté « naïf », voire sectaire, d’une telle fête Personne n’a en 2008 évoqué l’existence ancienne de ce genre de fête pour en faire un parallèle et souligner l’aspect historique et symbolique de la chose, non, l’objectif était de se moquer, comme d’habitude, de Ségolène, pas de faire le parallèle avec l’histoire.

-  Constatons que c’est grâce à S Royal que ces anciennes fêtes sont exhumées de l’oubli, c’est grâce à elle que le mot redevient en vogue (plutôt que « à la mode »). Alors, demandons à ses détracteurs ce qu’ils ont fait concrètement, eux, pour réhabiliter la fraternité et ces fêtes? Remercions S Royal de faire ressurgir ces éléments d’un digne passé qui sans elle, serait resté aux oubliettes ou dans les discours précieux de quelques érudits soucieux de montrer leur science.

-  La fraternité, c’est encore mieux dans les actes que dans les discours et les manuels ! A ceux qui poussent des cris d’orfraie en évoquant « la réduction à un meeting annuel organisé depuis 2008» de la fête de la fraternité , on a envie de demander ce qu’ils ont fait et font concrètement, dans les actes, pour la faire vivre. Avec S Royal, la fête de la fraternité n’est pas une expression, c’est une action.  Vive la fête!

-  2008 ou pas, la référence au coté récent des fêtes organisées par Ségolène Royal n’est pas un obstacle au dépôt d’une marque : les règles en matière de marque sont clairement distinctes de celles en vigueur en matière de brevet d’invention.

 Ségolène Royal, malgré les quolibets dont on l’a abreuvée, a restauré l’idée de fête de a fraternité. Il n’y a aucune raison pour que d’autres récupèrent son initiative, en la déformant après l’avoir beaucoup critiquée.  

La « fête de l’huma » n’est-elle pas protégée ?

 Est-ce vraiment la référence historique qui gêne les opposants, ou n’est-ce pas plus subtil ? Si tant de personnes réagissent face à cette protection, n’est-ce pas parce qu’il leur sera plus difficile de reprendre à leur compte des thèmes ou actions initiés par S Royal à présent, de faire leur nid dans le sien, comme les coucous ? (face à cette technique du coucou d'ailleurs, la protection également de l'appellation EAG est une excellente réponse au coucou Peillon - qui a saboté plus d'un mouvement créé par d'autres : le NPS de Montebourg, EAG de Ségolène Royal... A qui le tour?)

 On a pu constater, dès la campagne de 2007, combien de nombreux opposants à Ségolène Royal, en interne au PS ou en externe, à gauche comme à droite, reprenaient ses idées et les thèmes forts de sa campagne, après les avoir beaucoup critiqués.

Rappelons-nous : tout le monde raillait le fait qu’elle attendait la fin de ses forums participatifs pour sortir son programme début 2007. Mais en attendant, personne n’annonçait quoi que ce soit ! On l’a aussi vu aux régionales 2010: le soi-disant « programme du PS » reprenait à 80% les thèmes et actions de Ségolène Royal en Poitou Charente !

De plus, souvent ses opposants reprenaient les slogans de Ségolène Royal, vecteurs forts de ses idées, mais ils en dévoyaient le sens. La confusion s’ajoutait au « repiquage» de l’idée.

Ce fut le cas de l’ordre juste, par exemple.  

Un principe de propriété intellectuelle dit que les idées sont de libre parcours. C’est la forme, qui les porte, qui les exprime, qui peut être protégée. En ce sens, Ségolène a parfaitement agi, afin que les thèmes qu’elle défend ne soient pas galvaudés, repris, ni déformés. On sait, en matière de communication, l’importance des slogans, que l’on mémorise, qui rassemblent, fédèrent, unissent.  Il faut donc savoir précisément ce que ces slogans désignent : Les choses sont claires à présent : les opposants à Ségolène Royal devront prendre leurs slogans (et le travail de communication et d'explication qu'il y a derrière...)ailleurs. Pas question de voir des tracts les revendiquer

Ségolène Royal a agi d’une manière très professionnelle en protégeant ces appellations, qui correspondent à des actions concrètes dont elle est à l’origine. Tant pis pour ceux qui n’ont pas de programme, ou des programmes complètement décalés avec les attentes des Français, qui ne sont capables que de baver avant de copier ! Le temps de la mauvaise foi, où on la critique abondamment, à droite comme à gauche, avant de lui repiquer le fruit de ses actions est terminé. Dans le monde des entreprises, ce genre d’attitude s’appelle le parasitisme, et cela peut être condamné devant les tribunaux.

A bon entendeur…

*Pour des raisons « techniques », il se peut que le cas des universités  populaires participatives, là encore initiées par S Royal, soit plus complexe à protéger, d'où vraisemblablement la non protection. On peut remercier par avance les détracteurs pour la publicité qu'ils leur donneront à l'occasion de leurs critiques!.

 

Posté par bernard86 à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Pourquoi S Royal a eu raison de protéger.................

Poster un commentaire