11 avril 2010

L'éditorial du blog militant Espoir à gauche

Ségolène Royal : une voix neuve pour la France dans le monde

    Fevrier-1978.-Il-ne-sera-pas-Premier-ministre1_articlephoto.jpg images-copie-1.jpg  

 

    L'éditorial du blog militant Espoir à gauche :  

 

      La gauche française peut-elle encore parler au monde ?  Depuis plusieurs années     et particulièrement depuis le Congrès de Reims les questions internationales sont, en grande partie, absentes des engagements du Parti socialiste Ce désintérêt apparaît surprenant de la part des directions du premier parti de gauche. Comment expliquer cette absence du Parti socialiste, principale force d’alternance à gauche ?  Comment le parti     de François Mitterrand peut-il rester sans voix sur les problèmes du monde pour devenir un parti refermé sur l’hexagone ? Comment veut-il diriger la France sans voir le monde qui     l’entoure ?  

   

      L’engagement des socialistes dans le monde est pourtant fondamental :  

 

    D’abord parce que historiquement, la gauche en France porte une voix dans le monde, une voix pour changer le     monde, apporter plus de justice au nom du droit des peuples.  

 

    Ensuite parce que dans la mondialisation, il est impensable de construire un projet politique, un nouveau modèle     de développement, sans regarder le fonctionnement du monde actuel.  

 

    Enfin parce qu’on ne peut pas envisager de porter un candidat ou une candidate à l’élection présidentielle en     France sans lui donner une réelle dimension internationale.  

   

      En somme, nous avons besoin d’une gauche ouverte sur le monde pour préparer l’avenir avec les autres peuples car     le monde a changé et dans ce monde multipolaire, les puissants ne peuvent plus parler pour le monde.   

 

    « Chaque nation est, en un sens, son propre monde : il n'y a pas de grands ou de petits pays, mais des     pays également souverains, et chacun mérite un égal respect.  

 

    Appliquons à tous la même règle, le même droit : non ingérence, libre détermination des peuples,     solution pacifique des conflits, nouvel ordre international. »  

 

    François Mitterrand, discours de Cancun, 20 octobre 1981  

 

   

    25201_385627702356_801597356_3718491_6060085_a.jpg Ségolène Royal qui souhaite peser dans le débat des idées au Parti socialiste, pour préparer sérieusement l’alternance, pour que ce parti soit en capacité de proposer un réel projet politique à gauche, rappelle aujourd’hui aux socialistes, dans son voyage au Brésil, la nécessité de parler au monde, de redonner une voix internationale à la gauche française. Ses nombreux voyages, ses rencontres avec des experts et des représentants des peuples, son long entretien avec le président Lula lui donne aujourd’hui une stature internationale pour porter une voix neuve à gauche, une voix tournée vers tous les peuples du monde :  

 

    « Parce que nous croyons à la politique, Parce que nous croyons au pouvoir de la politique,
    Parce que nous faisons de la politique.
 

 

    Parce que nous sommes engagés dans des associations, des syndicats, des partis, des cercles de réflexions,     parce que nous créons des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité là où nous sommes.
    Voilà la réalité, cachée derrière ces images qui nous découragent parfois.
    La réalité, c’est que le 21ème siècle est le siècle des citoyens, de la parole citoyenne, de la force citoyenne. »
 

 

    Je crois à l’écoute des citoyens, à l’intelligence des citoyens, à la lucidité et au désir d’avenir des     citoyens.  

 

    Je crois à cette force qui propulse, bouscule les gouvernants et impose la valeur humaine au cœur de toutes     les décisions à venir. »  

 

    Ségolène Royal , Rio de Janeiro, le 8 Avril 2010 à l'Université Candido Mendes.  

 

Posté par bernard86 à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur L'éditorial du blog militant Espoir à gauche

Poster un commentaire